Annonce

Le forum du Club des Saumoniers comporte trois parties :
- une partie publique accessible à tous les visiteurs, enregistrés ou non;
- une partie privée 'inscrits' accessible aux participants enregistrés et aux membres du Club;
- une partie privée 'membres' accessible aux membres du Club exclusivement.

Modérateurs :GM14 , denis , michbzh , Medram

Contact : Webmestre

#1 04-06-2020 10:12:46

RODANGES
Adhérent
Inscription : 06-10-2016
Messages : 352

Groupe d'appui du Plagepomi

Lors de la rĂ©union du GA Plagepomi Loire, une unanimitĂ© de tous les participants s'est faite sur le silure : ne pas attendre qu'il n'y ait plus de migrateurs pour sortir les silures des passes Ă  poissons, ne serait-ce que parce qu'il ne s'agit pas d'un "milieu naturel" pour eux, ce que votre serviteur a plaidĂ©. Sur le reste de la rĂ©union, on a eu Ă  nouveau une intervention (en vidĂ©o depuis le Quebec) du (futur-ancien-mais-toujours, rayez les mentions inutiles, Ă  mon avis elles le sont toutes) directeur du CNS de Chanteuges.  Les rĂ©actions qu'elle a suscitĂ©es de la part de l'OFB, de Logrami, et d'ANPER-TOS se retrouvent dans les Ă©changes de courriel ci-après,


A : XXXX
Objet : Re: Etude danoise sur le repeuplement

Le 19/05/2020 11:53, >  XXXX a Ă©crit :

>
Je viens de lire l’article sur des réalisations danoises, que Monsieur Patrick Martin a évoqué lors de la réunion du groupe
d’appui du Plagepomi, et je souhaiterais faire quelques commentaires sur la forme et sur le fond.

Ce n’est pas la première fois que j’ai à protester contre un procédé qui consiste à sortir opportunément en réunion une
étude ou un dossier, et faire un effet d’annonce dans le but de valider et valoriser ses propres activités.
>
On peut sans peine supposer que ce dossier n’étant pas depuis la veille en possession de celui qui l’a évoqué en réunion, il
aurait pu et aurait dû être communiqué auparavant aux membres du groupe. Mais on comprend mieux pourquoi lorsque l’on lit l’article en question, qui comme cela s’est déjà produit auparavant, ne dit pas vraiment ce qu’on lui fait dire. Il s’agit ici d’un dossier concernant des réalisations dont les résultats sont très valorisés par les commentaires qui leur sont associés, mais non d’une étude scientifique.

Le but de cette manœuvre est toujours le même : valoriser à tout prix l’alevinage malgré un constat d’échec de plus en plus
criant. Et ces alevinages, qui pourraient apparaître comme une solution – ce qu’aucune étude scientifique ne valide par ailleurs – pour des fleuves côtiers danois généralement assez courts et dont les différentes souches sont génétiquement très proches et
miscibles, ne saurait s’appliquer à un très long fleuve comme la Loire, avec une souche unique non remplaçable.
>
XXXX

Dernière modification par RODANGES (05-06-2020 16:43:20)

Hors ligne

#2 04-06-2020 10:57:55

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

bonjour et pour les silures devant et dans les passes Ă  poisson
quelle action est envisagée
logrami va intervenir ?


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#3 04-06-2020 12:23:12

Pascal
Adhérent
Lieu : Haute-Savoie
Inscription : 23-10-2015
Messages : 363

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

Bonjour Ă  tous,
Pour le silure il sera capturé dans les passes pour être remis à l'eau en amont ou en aval car il n'est, pour l'instant, pas concerné au titre de ces différents points:
•    DĂ©truire les espèces susceptibles de causer des dĂ©sĂ©quilibres biologiques et en mauvais Ă©tat sanitaire (R432-10).
•    DĂ©truire l’espèce Pseudorasbora parva par anticipation de la transposition en droit français de la mesure de gestion de l’Union EuropĂ©enne encourageant la dĂ©tection prĂ©coce et l'Ă©radication rapide de cette espèce (règlement d’exĂ©cution de la CEE n°2016/1141 du 13/07/2016, adoptant une liste des espèces exotiques envahissantes prĂ©occupantes pour l’Union EuropĂ©enne conformĂ©ment Ă  l’article 4, paragraphe 1, du règlement (UE) n°1143/2014 du 22/10/2014)

Les seules espèces susceptibles de causer des déséquilibres biologiques sont actuellement celles listées dans l'article L.432-5 du CE à savoir pour les poissons : la perche soleil et le poisson chat.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo … 0006838439
Donc sortir les silures des passes à poissons ne servira pas à grand chose tant que la réglementation n’évoluera pas!!!

Bonne journée


"Le peu qu'on peut faire, le très peu qu'on peut faire, il faut le faire ..." Théodore Monod

Hors ligne

#4 04-06-2020 13:03:03

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

les sortir des passes déjà c est pas fait à vichy !!!!!
alors qu on y capture les saumons piur le cnss

après il suffit de regarder quelques vidéos
les silures sont sur toutes les zones sanctuaires migrateurs
a l entrée des passes par dizaines et en aval des seuils
donc au moins permettre de dégager ces sites avec un encadrement
ça ce serait utile

mangez du silure deux fois par semaine
ça rappellera quelque chose !!!

Dernière modification par jlpmzy (04-06-2020 13:04:15)


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#5 04-06-2020 13:14:16

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

pour ceux qui aiment les films gore
vous pouvez voir en direct le saumon se faire attaquer par le silure en direct
webcam de vichy

???


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#6 04-06-2020 13:15:57

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

ma question s adressait Ă  plagepomi
par rapport au post de rodanges !


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#7 04-06-2020 14:47:47

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 1 394

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

jlpmzy a Ă©crit :

logrami va intervenir ?

Bonjour Jean Luc,

Ce n'est pas leur boulot... C'est celui des fédés de pêche concernées.

(Rappel: LOGRAMI est un organisme d'études et d'appui scientifique, ce n'est pas un gestionnaire, encore moins un décisionnaire).

a+

R


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#8 04-06-2020 14:58:37

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

pourtant ils donnent leur avis dans leur rapport
soit ils pèsent quelque chose
soit ......


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#9 04-06-2020 15:00:21

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

pour info la fede 58 n en a rien Ă  faire
puisque qu elle ne fait rien depuis des années
daigne répondre quand elle s t sent obligée


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#10 04-06-2020 15:07:00

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

Association pour la restauration et la gestion des poissons migrateurs du bassin de la Loire
Présidence : Gérard Guinot Président de la FPPMA de l’Allier
SAINT POURÇAIN SUR SIOULE, 12 mai 2020
Objet : Réponse à la sollicitation du groupe Facebook intitulé Saumons Loire-Allier Patrimoine National
Monsieur,
Nous avons bien reçu votre courriel par l’intermédiaire de plusieurs exemplaires transmis par des membres du groupe Facebook intitulé Saumons Loire-Allier Patrimoine National. Permettez-moi tout d’abord de vous indiquer qu’il aurait été probablement moins encombrant pour ma messagerie, et tout aussi efficace, de faire parvenir à LOGRAMI un seul courrier d’Emmanuel Gladel co-signé par l’ensemble des abonnés de votre groupe Facebook souhaitant se joindre à ce message.
En préambule, nous tenons à vous rappeler que la problématique de gestion des poissons migrateurs s’inscrit dans un processus réglementaire complexe et imbriqué d’échelles de gestion. De par leur cycle de vie, alternant phase en eau douce et en eau salée et leur parcours migratoire en eau douce, les poissons grands migrateurs, ne peuvent être gérés de façon cohérente qu'à l'échelle d'un bassin versant. La gestion des poissons migrateurs doit donc intégrer les enjeux internationaux, nationaux et de bassin en veillant à ce que les enjeux aux échelles plus locales telles les régions, départements ou les communes, soient en accord, ou à minima, en correspondance avec elles.
Il apparaît indéniable que l’échelle faisant le lien entre les différents niveaux de gestion la plus adaptée est celle couverte par le Plan Loire et le Plan de Gestion des Poissons Migrateurs. Ainsi, il est nécessaire de veiller à ce que les informations permettant de guider et d’orienter les gestionnaires puissent être restituées à cette échelle.
DOSSIER SUIVI PAR : Aurore Baisez
0699876336
@ logrami@logrami.fr
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
24 hameau du Peyret 31560 Calmont TĂ©l. : 09 54 03 62 14 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
  Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

   Figure 1 : Ordinogramme des acteurs et du contexte rĂ©glementaire applicable Ă  la gestion des poissons grands migrateurs du bassin Loire (Sources Baisez A., LOGRAMI)
En France, la politique de gestion des poissons migrateurs est répartie entre :
• L’échelle nationale (Ministère de l’écologie, du développement durable des transports et du logement et Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire) ;
• L’échelle de bassin (comités de gestion des poissons migrateurs et comités de bassin appuyés par les Agences de l’eau, l’OFB, les établissements publics territoriaux, les associations migrateurs et les DREAL de bassin);
• L’échelle territoriale (Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement, les Directions départementales des territoires, les Missions interservices de l’eau, les établissements publics territoriaux de bassin, les syndicats de rivière, les communautés de communes, etc.).
Le Plan de Gestion des Poissons Migrateurs Loire détaille les mesures de suivi transversales à mettre en œuvre pour les potamotoques, et les mesures spécifiques aux saumons, aux lamproies et aux aloses. Le plan Anguille de bassin décline les mesures de suivi prévues à cette échelle.
Ainsi, les opérations portées par LOGRAMI proposent des suivis apportant de la connaissance sur les populations de poissons migrateurs amphihalins et leurs valorisations. Les actions engagées contribuent à évaluer les opérations de restauration des populations de poissons grands migrateurs (conditions de vie, de reproduction) et des conditions de leurs migrations. Notre structure a vocation à accompagner l’Etat dans ses décisions. Le renforcement de la connaissance n’a de sens que si celle-ci est partagée avec l’ensemble des acteurs scientifiques, gestionnaires et grand public. Dans cet esprit, l’association LOGRAMI a mis en place des relations privilégiées avec un vaste réseau d’acteurs. L’association participe à de nombreuses réunions de restitution des travaux et accompagne les structures locales dans l’intégration de la politique publique à l’égard des poissons migrateurs. Ces données sont accessibles
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
8 rue de la ronde - 03500 St Pourçain-sur-Sioule Tél. : 04.70.45.73.41 / Fax : 04.70.45.73.45 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
   Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

par tout à chacun directement en ligne sur notre site web et sont d’ailleurs utilisées par un grand nombre d’acteurs et usagers de la ressource en eau.
En introduction, vous mentionnez que « le but initial de ce groupe est de documenter la situation actuelle des populations de saumons sur cet axe et n’est aucunement de penser à rouvrir la pêche comme beaucoup le pense dans nos commentaires, mais de pouvoir restaurer la rivière Allier et ses affluents pour les générations futures ».
Cette revendication est plus que légitime d’autant que le décret amphihalins de 1994 et la stratégie du Bassin Loire soulignent que la pêche en eau douce n’est pas un objectif et seuls pourraient être prélevés les poissons en surnombre une fois la sauvegarde de l’espèce assurée. Aujourd’hui, dans le bassin de la Loire, le renouvellement de l’espèce n’est pas assuré : un saumon adulte dans la rivière ne donnant pas un saumon en retour.
Concernant votre premier point, les blessures constatées sur les saumons arrivés à Vichy ont fait l’objet d’une étude pluridisciplinaire de l’AFFSA en 2009 (rapport publié en 2010) qui n’a effectivement abouti à aucune explication parasitaire ou virologique. L’étude de l’état sanitaire n’est réalisée sur le bassin de l’Allier à Vichy que depuis 2006 lors du piégeage des poissons de mars à juin pour la pisciculture de Chanteuges (habituellement moins de 10% des saumons franchissant Vichy). Excepté dans COHENDET 1993 qui écrit que les blessures seraient fréquentes lors des tentatives de franchissement : en 1987 une campagne de piégeage printanière à Langeac (BRUGEL, 1987), a montré que la moitié des 20 saumons piégés, présentaient des lésions tégumentaires (éraflures, pertes d'écailles, voire plaies) et les mesures du rapport de 2004 de la Fondation saumon, LOGRAMI n’a pas connaissance de données sur l’état sanitaire des saumons antérieures à ces dates, ce qui limite l’analyse (notamment difficile d’établir si l’état sanitaire des saumons est réellement plus mauvais aujourd’hui que par le passé, et dans quelle proportion). Pour autant, une variabilité inter annuelle est observée avec des années comme 2009 ou 2014 sans poisson présentant de fortes dégradations et à contrario, les années 2015 à 2017 assez inquiétantes dans cette catégorie de poissons.
Figure 2 : Etat sanitaire des saumons capturés au printemps (Sources CNSS - LOGRAMI)
   Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
24 hameau du Peyret 31560 Calmont TĂ©l. : 09 54 03 62 14 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
  Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

Vous évoquez les hypothèses de blessures en raison de rochers dans une passe en rive droite à Dampierre en Burly et au Guétin où il resterait des ferrailles ou fers à béton ou pieux qui seraient à l'origine de ces blessures alors que des saumons photographiés à Decize sur la Loire n'en comporteraient pas. Les conclusions de l’AFFSA dans leur rapport de 2010 indique les hypothèses suivantes pour expliquer ces blessures : “Parmi les hypothèses de travail initialement retenues, c'est plus vraisemblablement vers un phénomène impliquant des facteurs d'environnement ou des séquelles physiologiques consécutives à la phase de vie marine qu'il faudrait désormais se tourner. Il convient de rappeler que de tels phénomènes sont très souvent multifactoriels et qu’il sera nécessaire d’appréhender un ensemble des paramètres si une nouvelle étude est conduite”. L’hypothèse marine, pourrait permettre d’expliquer que des blessures qui semblent à priori assez ressemblantes soient également rapportées dans d’autres bassins (bien qu’effectivement nous ne puissions pas complètement exclure une cause liée à la présence d’ouvrages qui existent également dans tous les bassins français).
Nous sommes très intéressés par ces mesures et photographies réalisées à Decize et nous vous sollicitons afin que vous nous les transmettiez car nous n'avons pas ces relevés sanitaires.
Nous avons une année de suivi sur l’ouvrage de Descartes (Creuse - c’est-à-dire en aval des ouvrages cités dans votre courriel) en 2011 qui montre que malheureusement les poissons présentent également des blessures. Les proportions moindres dans les catégories les plus graves sont peut-être dues à la distance et au temps du trajet mais également à d’autres causes que vous évoquez. Si vos hypothèses sont étayées, nous vous encourageons à alerter les services de l’état DDT, DREAL et OFB sur ces points afin qu’une vérification soit réalisée et que ces aspérités soient traitées.
Figure 3 : Etat sanitaire des saumons capturés au printemps à Vichy et Descartes en 2011 (Sources CNSS - LOGRAMI)
Selon nos études, nous vous informons que l’aspect parfois très abîmé des poissons ne présume pas toujours de leur devenir. Le suivi des 30 poissons radio pistés sur l’Allier en 2009 montre que plus de 60% des poissons avec des blessures légères et 50% des blessures sérieuses se sont reproduits alors que seuls 20% des poissons sans blessure ont pu se reproduire. Ces cicatrisations spectaculaires sont d’ailleurs également observées par MIGADO sur le bassin Garonne-Dordogne où leurs saumons présentent également des blessures.
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
8 rue de la ronde - 03500 St Pourçain-sur-Sioule Tél. : 04.70.45.73.41 / Fax : 04.70.45.73.45 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
     Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

Figure 4 : Pourcentages de reproduction effective en décembre 2009 en fonction du classement des saumons au moment du marquage au printemps 2009 (Sources LOGRAMI)
Dans un second point, vous rappelez la perte conséquente des effectifs entre le comptage à Vichy et les frayères en décembre notamment en raison des mortalités en aval de Pont du Château. Les résultats des analyses du modèle de dynamique de population du saumons Loire-Allier (étude INRAE-LOGRAMI), et plus généralement dans le monde, montrent en effet que le taux de succès reproducteur a drastiquement diminué depuis 30 ans. En outre, les opérations de suivis par radio pistage que nous avons menées nous informent que la mortalité estivale dans le secteur entre Vichy et Pont du château varie entre 71 et 100% et que les saumons doivent atteindre l’amont Vieille Brioude pour être assurés de survivre à la période estivale. Si historiquement les ouvrages de la Madeleine, de l’A89 et de Pont du Château constituaient un frein à cette montaison dans ce secteur, les récents aménagements montrent également que l’hydrologie joue un rôle déterminant dans la progression des saumons dans ce secteur. La gestion de la ressource en eau doit être la priorité du bassin Loire Allier pour garantir la migration en amont des poissons
Vous évoquez la possibilité d’avoir recours à la capture-transport des poissons. Ce type d’opération a été mené historiquement en 1978 avec 34 poissons capturés assez tardivement à Vichy (29 mai au 17 juin) et 160 saumons capturés à la Bageasse du 28 septembre au 28 octobre 1980. Ces deux opérations réalisées dans un cadre particulier seraient considérées aujourd’hui trop tardive pour l’une et géographiquement inutile pour l’autre (les poissons arrivant à Vieille Brioude sont sur zone de reproduction et présentent une survie estivale de 100%). Elles n’ont malheureusement pas fait l’objet d’évaluation du gain biologique à l’époque.
Il est nécessaire de souligner que l’artificialisation du système par de la capture transport est peu différente l’opération menée actuellement de déversement des alevins dans la mesure où les opérations ne résolvent pas les problèmes et ne sont qu’une compensation aux différentes pressions que l’usage des rivières par les Hommes fait subir aux saumons. Cette opération de capture–transport a cependant l’avantage de moins artificialiser la chaîne de production puisque les géniteurs de saumons font le travail de sélection de leur partenaire, du site de ponte et les alevins sont donc natifs d’une zone choisie par leurs géniteurs. Cette opération a d’ailleurs été proposée par LOGRAMI en remplacement des déversements d’alevins en 2019 et 2020 au-dessus de l’ouvrage de Poutès dans la zone refuge. La capture transport de géniteurs depuis Vichy pour faire « ce coup de pouce » serait nettement moins coûteuse que le programme de déversement actuel. Elle pourrait être mise en œuvre en fonction des besoins annuels (inutile si de forts débits sont constatés au printemps). A ce jour, la proposition de LOGRAMI n’a pas été retenue et des déversements d’alevins sont donc effectifs depuis 2019 dans cette zone.
Bien que cette opération remplacerait efficacement les alevins déversés actuellement sur l’axe Allier (qui entrent aujourd’hui en compétition avec les alevins natifs), d’autres axes migratoires comme la Gartempe nécessitent encore un soutien d’effectif avec des déversements d’alevins dans l’attente d’une
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
24 hameau du Peyret 31560 Calmont TĂ©l. : 09 54 03 62 14 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
   Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

reproduction naturelle avérée et conséquente. Ce soutien d’effectif sur la Gartempe nécessite alors un piégeage de géniteurs pour la pisciculture pour assurer cette production pour la Gartempe. Cependant le piégeage des poissons à Vichy n’est pas sans conséquence avec 33 % +/- 4 des poissons qui ne passent pas à Vichy le jour du piégeage et un retard moyen de franchissement de l’ouvrage pour les autres de 26 minutes +/- 9 voire 43 minutes en 2019 avec l’allongement du temps journalier de piégeage. Il est n’est donc pas raisonnable pour la population en migration de montaison d'augmenter la pression à Vichy. Ce choix stratégique de remplacement des alevins par des captures de géniteurs doit donc faire l’objet de discussions sur les avantages-bénéfices de l’opération à l’échelle du bassin Loire.
Dans votre troisième point, vous soulignez « la prédation croissante des silures sur les migrateurs et sur les saumons bien entendu au niveau des passes à poissons notamment ». Nous n’avons pas à ce jour d’étude sur l'évolution de la prédation mais nous constatons en effet l’apparition du silure en 2003 à Vichy et un effectif variable annuel depuis. La présence du silure est également constatée sur de nombreuses stations de comptage de LOGRAMI dans le bassin Loire.
Figure 5 : Bilan des passages de silures Ă  la station de comptage de Vichy depuis 1997
Figure 6 : Effectifs de silures cumulés sur l’ensemble des stations de comptage du bassin de la Loire depuis 2012
Aussi, sur le retrait des silures au droit des ouvrages, sachez qu’un groupe de travail du COGEPOMI
piloté par la DREAL Pays de Loire auquel LOGRAMI participe y travaille. Cependant force est de
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
8 rue de la ronde - 03500 St Pourçain-sur-Sioule Tél. : 04.70.45.73.41 / Fax : 04.70.45.73.45 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
       Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

constater que le projet n'a pas trouvé à l'heure actuelle de porteur et rencontre l'opposition des pêcheurs de silures. Par votre groupe Facebook, en ce sens, vous pouvez agir pour sensibiliser les pêcheurs à cette problématique...
Enfin, dans votre dernier point vous sollicitez une gestion des débits par les barrages réservoirs que sont Grangent, Villerest sur la Loire et Naussac sur l'Allier pour soutenir plus efficacement ces étiages en périodes de migration. C’est un point de vue que nous partageons compte tenu des déficits chroniques des débits très tôt au printemps depuis 2009. Le taux de transfert annuel des saumons par migration de montaison entre la station de comptage de Vichy à celle de Langeac est influencé par le lieu de l’arrêt estival des saumons, lui-même influencé par la vitesse de migration qui elle-même est influencée par l’hydrologie annuelle. Ces taux de transfert ont donc été mis en relation avec les débits moyens d’avril à novembre et montrent bien l’influence que peut avoir le débit sur la montaison des saumons.
Figure 7 : Droite de régression du taux de transfert entre Vichy et Langeac selon le débit moyen annuel (QMJ) d'avril à novembre à Langeac sans juillet et août et sans les années 2008 et 2018
Nous avons de plus démontré qu’il existe une relation très forte entre le débit journalier moyen de septembre à novembre et la position des frayères sur l’axe. La faiblesse des crues automnales est également un facteur à considérer dans la gestion car nous savons par ailleurs que les secteurs en aval de Vieille Brioude sont de moindre qualité pour l’accueil des juvéniles. Depuis 2009, ces débits sont toujours très en deçà des valeurs de référence.
   Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
24 hameau du Peyret 31560 Calmont TĂ©l. : 09 54 03 62 14 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
  Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

  Figure 8 : Relation entre la part des frayères comptabilisĂ©es sur le secteur S5 (aval de Vieille Brioude) et le dĂ©bit journalier moyen maximum calculĂ© sur 5 jours de l’Allier Ă  Vieille-Brioude sur la pĂ©riode septembre novembre de l’annĂ©e du comptage (DonnĂ©es hydro : DREAL Auvergne / HYDRO- MEDD/DE )
Ainsi, effectivement les faibles débits impactent fortement les capacités de migration et de reproduction. Comme écrit précédemment, une demande pourrait être formulée en ce sens auprès de la DREAL ou directement à l'EPTB Loire pour une intervention de soutien des débits pour les migrateurs et pas seulement en étiage.
Aussi, la gestion des débits par les barrages et les autorisations de turbinages selon les débits doivent être en effet encadrés par un règlement d’eau ad’hoc. Pour exemple, nous avons fait modifier cette année la gestion des vannes à Vichy sur 2 des 7 vannes pour concentrer la dévalaison des smolts et la fin du contingent des ravalés (géniteurs post reproduction souhaitant retourner en mer) au lieu d’une dispersion des débits sur les 7 vannes grâce à un article du règlement d’eau qui le permet. Il est donc nécessaire d’être vigilant à la rédaction de ceux-ci et de leur adéquation avec les exigences écologiques des poissons migrateurs. LOGRAMI n’a pas l’autorité juridique pour participer à la rédaction des règlements d’eau mais nous alertons régulièrement les services administratifs sur cette problématique et nous encourageons tous les acteurs à porter cette attention dans les instances auxquelles ils participent. Ainsi, s’il en est besoin nous rappelons que les points d’attention sur les débits doivent être :
• Le respect des débits réservés
• La répartition des débits dans les organes de restitution
• Les arrêts de turbinage dans le cas d’un non équipement à la dévalaison et de seuil de débit incompatible avec la restitution
• La fixation d’un débit maximum instantané afin de ne pas permettre de gestion en éclusée.
• Des normes de vidange des retenues d’eau en termes de périodicité et débit maximum instantané.
Parallèlement à notre réponse, il est indispensable de considérer les contradictions des politiques publiques par rapport aux objectifs de conservation de la biodiversité. L’état et la concertation des acteurs dans les politiques publiques se trouvent face à la multiplicité d'intérêts divergents autour des
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
8 rue de la ronde - 03500 St Pourçain-sur-Sioule Tél. : 04.70.45.73.41 / Fax : 04.70.45.73.45 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
   Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

différents usages de l'eau. Des textes réglementaires tentent alors d’appliquer des stratégies parfois opposées comme celles de la directive énergie et de la directive cadre sur l’eau, conduisant au bétonnage et l’équipement en hydroélectricité des rivières. Il est illusoire de penser qu’elles sont compatibles, un ouvrage étant de facto une contradiction au fonctionnement écologique de la rivière :
• par la retenue d’eau et le blocage des granulats,
• par l'artificialisation des débits, la détérioration de la qualité d’eau et l’augmentation de la température, les difficultés ou retard de franchissement conduisant à l’augmentation des mortalités pisciaires,
• par la mortalité directe (cas des turbines) et indirecte (favorisation à la prédation) qu’il produit etc...
La problématique n’est pas forcément celle d’un ouvrage mais de leur multitude. Depuis la mer jusqu’aux frayères, les saumons doivent franchir une quinzaine de seuils et barrages pour atteindre les frayères de bonnes qualités, et pourtant cet axe est le moins impacté aujourd’hui. Quant aux turbines dites “ichtyocompatibles”, elles condamnent tout de même 5% des poissons pour chacune d’entre elles. Alors lorsque les poissons doivent en franchir une dizaine ou plus, leur impact devient significatif. Le nouveau projet de “Poutès optimisé” prévoit des taux de mortalité de l’ordre de 10% qui, appliqués sur l’ensemble de la chaîne des ouvrages, conduirait à soustraire 40% des smolts dévalants vers la mer...
Vous évoquez la nécessité de travailler tous ensemble, mais les approches de chacun sont le plus souvent très sectorielles comme de considérer que le saumon n’est sous la responsabilité que de la seule Haute- Loire. Ces points de vue génèrent ainsi des contradictions car l’objectif ne signifie pas la même chose pour les différentes catégories d'acteurs (biologistes, hydrocentraliers, pêcheurs, pisciculteurs, etc..).
Notre structure travaille en collaboration avec tous les acteurs et n’a aucun intérêt particulier, c’est probablement la raison pour laquelle nos résultats parfois déplaisent car ils sont impartiaux...Tous les facteurs sont impactants :
• Les ouvrages montaison et dévalasion : nous ne pouvons pas faire l’économie d’arasement, d’aménagement à la hauteur des enjeux et non à minima du réglementaire, comme nous le voyons trop souvent.
• L'insuffisance des débits liés au changement climatique, aux pompages irraisonnés (pour l’industrie et l’irrigation) et à l'artificialisation des débits par les ouvrages pour les usages anthropiques de loisir, d’alimentation ou d'énergie.
• La qualité d’eau détériorée par l’insuffisance des traitements des rejets humains et de l’industrie.
• Le braconnage et les captures accidentelles, encore trop nombreux sur l’ensemble du linéaire depuis l’estuaire conduisant à la multiplicité des captures pour un même poisson si ce n’est pas sa mortalité par stress ou maltraitance.
• Les prédations exacerbées par les ouvrages concernent le silure mais aussi les truites à la dévalaison des smolts, les oiseaux piscivores dans les retenues...
• Les déversements qui entrent en concurrence avec les alevins natifs et susceptibles de modifier le patrimoine génétique des saumons par effacement de la sélection naturelle.
L’enjeu actuel est de prioriser les risques et de les réduire au maximum pour permettre à l’espèce d’augmenter le taux de renouvellement naturel. Il est nécessaire d’agir dans tous les domaines sans distinction.
Votre courriel montre tout l'intérêt et la passion que vous portez à l'espèce, et que nous partageons. Aussi, le travail actuel de préparation du prochain PLAGEPOMI est là pour accueillir ces débats et vous devez porter vos interrogations vers ces instances de discussion. Votre courriel lance des réflexions constructives pour lesquelles LOGRAMI, par les données biologiques qu’elle acquiert depuis plus de 30 ans peut contribuer à enrichir le débat. Nous nous inscrivons depuis toujours dans une démarche
Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
24 hameau du Peyret 31560 Calmont TĂ©l. : 09 54 03 62 14 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
   Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement

partenariale avec toute structure souhaitant travailler de façon constructive sur la question, dans le but d'une meilleure gestion des amphihalins et des milieux aquatiques.
Espérant avoir répondu à certaines de vos interrogations, recevez nos sincères salutations.
La directrice de LOGRAMI A. BAISEZ
Le président de LOGRAMI G. GUINOT
   Association LOGRAMI - Loire Grands Migrateurs
8 rue de la ronde - 03500 St Pourçain-sur-Sioule Tél. : 04.70.45.73.41 / Fax : 04.70.45.73.45 logrami@logrami.fr - Site Internet : www.logrami.fr
  Association agrĂ©Ă©e au titre de l’article L.141-1 du code de l’environnement


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#11 04-06-2020 16:40:04

RODANGES
Adhérent
Inscription : 06-10-2016
Messages : 352

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

Lorsque l'on évoque la question de la limitation, ou régulation des silures, on se heurte à deux écueils :
- le premier est constitué par certaines fédérations de pêche qui prennent des mines de chaisières lorsqu'il est question de ce poisson : il fait vendre des cartes, et de plus ces pêcheurs-là sont assez actifs, au point de détruire régulièrement le matériel des professionnels en eau douce. Que ne le font-ils avec les pseudo-amateurs "aux engins"? Je ne cherche pas par là à défendre les pêcheurs pros, d'autant que je milite depuis longtemps pour leur disparition. Mais ces comportements sont inadmissibles de toute façon.
- le second écueil est plus subtil. Il résulte de l'incapacité actuelle des services de l'Etat de prendre une décision. On ne sait jamais qui peut décider réellement, et si nos remarques ont prises en compte, elles se perdent quelque part dans les couloirs des ministères, peuplés de champignons d'antichambre plus ou moins vénéneux.
Pour revenir aux silures dans les passes, indĂ©pendamment de toute action visant Ă  faire classer l'espèce comme "susceptible de crĂ©er des dĂ©sĂ©quilibres biologiques", on devrait pouvoir Ă  tout le moins  permettre de les remettre dans le milieu naturel, ce que n'est pas une passe, milieu artificiel s'il en est.
Personnellement, je songe au braconnage pur et simple, mais l'hypocrisie régnante ne me permet pas de l'affirmer en public. Je vais toutefois me mettre à sa pêche légalement, et le remettrai à l'eau. Je ne précise pas dans quel état. Dès lors qu'il a été capturé dans les règles, il n'est plus "res nullius", et je peux en faire ce qui me plait, sauf le déposer, mort, sur la berge car c'est malheureusement interdit. C'est stupide car les renards et corbeaux apprécient grandement ce poisson.
Vous voulez protéger le saumon? Pêchez le silure!

Dernière modification par RODANGES (04-06-2020 16:41:43)

Hors ligne

#12 04-06-2020 19:59:36

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

oui devant tant d immobilisme c est la solution
jlp


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#13 04-06-2020 22:41:02

Speycaster
Admin-Modérateur
Inscription : 13-12-2019
Messages : 146

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

Effectivement, la meilleure chose à faire en l'état actuel est sans doute de se mettre à la pêche au silure et de faire comme vous le dites, à savoir les remettre à l'eau histoire de leur apprendre qu'ils n'ont rien à faire dans les cours d'eau où ils sont arrivés "miraculeusement" ...

Laurent

Hors ligne

#14 05-06-2020 08:14:24

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 513

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

bonjour
rodanges
cette fameuse Ă©tude danoise et son commentaire
on peut se la procurer ?


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#15 05-06-2020 09:47:51

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 1 394

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

RODANGES a Ă©crit :

Vous voulez protéger le saumon? Pêchez le silure!

Il ne s'agit pas que du saumon hélàs, mais bien de l'ensemble de l'écosystème ligérien qui subit de plein fouet les pressions anthropiques. (et le silure, puisqu'introduit, en est une de plus).
Selon M.Boisneau le silure reprĂ©sente jusqu'Ă  50% de la biomasse, ce qui  reprĂ©sente une pression prĂ©datrice Ă©norme sur toutes les espèces. Sur un de mes secteurs, en octobre dernier, l'eau Ă©ant très basse et très claire, j'ai comptĂ© sur 2km au moins 20 poissons de 1.50m Ă  2.50m.. Un autre spot un peu en amont en abritait une quinzaine sur Ă  peine 250m. Et bien sĂ»r on ne voit pas les petits individus qui sont pourtant bien prĂ©sents (il n'y a qu'Ă  voir tous ceux qu'on peut prendre en pĂŞchant le sandre et la perche...).

a+

R


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#16 05-06-2020 09:58:20

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 1 394

Re : Groupe d'appui du Plagepomi

Pour ce qui est du Danemark, il faut d'abord mettre en avant les énormes travaux de remise en état des cours d'eau qui avaient été saccagés... (dépollution, reméandrage, création intégrale de frayères, etc...).
Voir "Restoration of Skjern river and its valley" Pedersen, Andersen & al - 2004

Il est souvent de bon ton de citer la Tyne pour les mêmes pseudo raisons, en oubliant que là aussi ce qui a payé c'est d'abord le nettoyage de la rivière qui a payé (il est notamment remarqué que la population de truites de mer a fait le même bond spectaculaire sans que personne ne s'en occupe - cf "the role of stocking in recovery of the river Tyne salmon fisheries; Milner, Russel, Aprahamian & al- 2004).

a+

R

Dernière modification par raphaël (05-06-2020 10:00:39)


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10