Annonce

Le forum du Club des Saumoniers comporte trois parties :
- une partie publique accessible à tous les visiteurs, enregistrés ou non;
- une partie privée 'inscrits' accessible aux participants enregistrés et aux membres du Club;
- une partie privée 'membres' accessible aux membres du Club exclusivement.

Modérateurs :Christian Roulleau , denis , michbzh , Medram , speycaster

Contact : Webmestre

#151 10-10-2018 09:49:35

Denis PRUDENT
Invité

Re : Pour la fin de tout alevinage

Effectivement je disais une bĂŞtise.

100 ind /5mn ne font pas 6000 ind / hectare ,  mais ,  5920 ind / hectare ......

Nos amis bretons ont été dans le faux pendant de longues années pour estimer l’abondance
des juvéniles de saumon , mais ils ont rectifié .......


  http://forum.club-des-saumoniers.org/up … ce345.jpeg

Dernière modification par Denis PRUDENT (10-10-2018 10:02:38)

#152 10-10-2018 10:26:12

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 982

Re : Pour la fin de tout alevinage

Quand on sort tout de son contexte au lieu de prendre les choses dans leur globalité, en ne faisant pas l'effort de comprendre, on aboutit forcément à un raisonnement tronqué, si tant est que l'on est raisonne. Faire une analyse complète vous dépasse, vous êtes largué mon pauvre.

La triste réalité c'est donc qu'on vous montre la lune et que vous ne regardez même pas le doigt qui la pointe...


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#153 10-10-2018 10:34:19

Denis PRUDENT
Invité

Re : Pour la fin de tout alevinage

Pour ceux qui ont participé aux pêches électriques de 5 minutes de pêche effective ,
  un trait d’ Ă©lectrode reprĂ©sente environ 4 m2  , dans la totalitĂ© de la pĂŞche vous devez
  faire 40 traits d’électrode , c’est ce que fait chaque annĂ©e les Ă©quipes de LOGRAMI , de
  L ´AFB et nos techniciens des FD PĂŞche .
 
  Il ne faut pas sortir des grandes Ă©coles pour voir que le coefficient breton de 0,36 , ne reprĂ©sente
  pas la rĂ©alitĂ© .....

Dernière modification par Denis PRUDENT (10-10-2018 11:33:04)

#154 13-11-2018 14:33:21

RODANGES
Adhérent
Inscription : 06-10-2016
Messages : 264

Re : Pour la fin de tout alevinage

Sans commentaires, traduction du rĂ©sumĂ© d'une Ă©tude norvĂ©gienne rĂ©cente (2017) sur les proportions de retours d'adultes entre saumons sauvages, hybrides, et totalement domestiques. Rivière IMSA.  Pour l'Ă©tude complète (en Anglais):
https://www.int-res.com/articles/aei2017/9/q009p231.pdf

Résumé
AQUACULTURE ENVIRONMENT INTERACTIONS Aquacult Environ Interact
Norwegian Institute for Nature Research, 0349 Oslo, Norway
L’héritage maternel influence le retour à la maison et la croissance de la progéniture hybride entre sauvage et saumon atlantique d'élevage.
RÉSUMÉ: La présence d’organismes domestiqués dans la nature est un problème biologique majeur.
Beaucoup peuvent survivre et se reproduire avec des congénères sauvages, mais on en sait peu sur l'écologie de la progéniture hybride. Ici, nous avons enquêté sur la récupération, la migration et la croissance de la progéniture issue de saumons atlantiques d’élevage (domestiqué) et sauvage, ainsi que leurs croisements. Les poissons ont été élevés en écloserie pendant 1 an et relâchés sous forme de saumoneaux dans la rivière Imsa, en Norvège, rivière accueillant des poissons sauvages. Les poissons relâchés ont migré vers l'océan. Beaucoup ont disparu, mais entre 0.6 et 2% ont été échantillonnés à leur retour à l'âge adulte un ou deux ans plus tard. Le retour à la rivière de libération était faible pour le saumon d'élevage (88% de disparus). Parmi les hybrides, le fait d'avoir une mère sauvage a augmenté la précision de retour à la maison (36% de disparus) par rapport à un père sauvage (64% de disparus). Le saumon de la rivière Imsa présentait le meilleur homing (28% de disparus). La capacité de croissance pour le saumon de l'élevage semblait ne pas être pleinement utilisée dans la nature, car il y avait peu de différence dans la taille maximale entre saumon sauvage et saumon d'élevage. Cependant, la taille minimale à la maturité était plus grande pour l'élevage que pour les condisciples sauvages. L’héritage d’une mère d’élevage a augmenté la taille minimale des hybrides par rapport à celle du pur saumon d'élevage. Ainsi, l'héritage maternel du saumon d'élevage domestiqué se traduit par une diminution du taux de retour et par l’augmentation de la taille minimale à l’âge adulte de la progéniture, ce qui constitue pour les saumons domestiques un risque pour le saumon adapté dans la nature.

Dernière modification par RODANGES (13-11-2018 14:34:27)

Hors ligne

#155 18-11-2018 12:03:17

RODANGES
Adhérent
Inscription : 06-10-2016
Messages : 264

Re : Pour la fin de tout alevinage

Quelques nouvelles du Groupe d'appui du Plagepomi qui s'est réuni mercredi dernier.
En attente du compte-rendu officiel, quelques notes brutes.
La DREAL a rappelé un fait fondamental :
"L'alevinage augmente la population totale mais non la population sauvage"
Une partie de la discussion a tourné autour de ce fait. Par exemple, la fin de l'alevinage effectué pendant une dizaine d'années en amont de Poutès a été l'objet d'une polémique. Pour les tenants de l'alevinage, il faut reprendre cet alevinage puisque les passages a Poutès ont diminué après la fin de l'alevinage. Pour les opposants c'est la preuve que les déversés n'y ont pas fait souche et que seuls quelques vrais sauvages essaient de s'y rendre.
Selon le modèle de dynamique des populations, les perspectives liées à l'aménagement des ouvrages et à la baisse attendue des mortalités de smolts à Poutès, il y a trois résultats possibles quant au "Taux de renouvellement" c'est-à-dire un saumon de retour donnant un autre saumon de retour et les retours s'accumulant d'année en année, ce qui n'est toujours pas le cas après vingt ans d'alevinage.
1 Continuation d'un alevinage menacé par ailleurs côté financements européens (FEDER, 50%) et de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne (40%) : statu-quo, taux de renouvellement non atteint
2 Arrêt alevinages + amélioration mortalité turbines par grilles fines : taux de renouvellement approché à 70%
3 ArrĂŞt alevinages + amĂ©lioration mortalitĂ© turbines + amĂ©lioration de la montaison :  taux de renouvellement approchĂ© Ă  98%
La question de l'efficience de l'alevinage et des zones refuges a été renvoyée au Conseil scientifique qui se réunira en mars.
Commentaire perso : c'est une bonne chose, la croyance n'a pas Ă  prendre la place de la science.

Dernière modification par RODANGES (18-11-2018 12:07:15)

Hors ligne

#156 25-11-2018 18:57:13

RODANGES
Adhérent
Inscription : 06-10-2016
Messages : 264

Re : Pour la fin de tout alevinage

Implications of Stocking: Ecological Interactions Between Wild and Released Salmonids
Sigurd Einum and Ian A.Fleming (2001)

Cet article est une revue de la littérature sur le sujet de la publication qui pose les questions suivantes et y répond:
Pourquoi les poissons d'élevage et les poissons sauvages diffèrent-ils?
Quels caractéristiques diffèrent?
Quel est le succès des poissons d’élevage dans la nature?
Comment les poissons produits naturellement réagissent-ils aux poissons relâchés?

Les réponses sont reprises dans le résumé ci-dessous; on on note depuis 2001 date de la publication, les recherches ont avancé et renforcé les hypothèses négatives.

«La pratique de gestion courante consistant à introduire du poisson produit artificiellement dans des populations sauvages a suscité des inquiétudes chez les biologistes des pêches. En partie, ces préoccupations découlent de l'observation selon laquelle les poissons produits en écloserie diffèrent généralement des poissons sauvages de manière susceptible d'influer sur les interactions écologiques entre eux. Dans cette revue, nous utilisons une approche méta-analytique pour fournir des tests quantitatifs de telles différences et montrer que l'élevage en écloserie de salmonidés entraîne une augmentation de l'agressivité pré-adulte, une diminution de la réponse aux prédateurs et une diminution de la survie. Les variations des taux de croissance sont courantes mais moins cohérentes. Des changements dans d'autres traits liés à la condition physique tels que la migration, l'alimentation, l'utilisation de l'habitat et la morphologie se produisent également. Sur la base des preuves présentées, nous concluons que les différences entre les poissons d’élevage et les poissons sauvages peuvent avoir des conséquences négatives sur le succès des programmes d’empoissonnement. Un certain nombre d'études faisant état des réactions des populations à l'ensemencement corroborent ces constatations, ce qui suggère que les performances des poissons d'élevage et leurs interactions avec les poissons sauvages sont d'une nature telle que nombre des pratiques d'ensemencement actuelles peuvent être préjudiciables à la population réceptrice. »

Dernière modification par RODANGES (25-11-2018 19:01:40)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10