Annonce

Le forum du Club des Saumoniers comporte trois parties :
- une partie publique accessible à tous les visiteurs, enregistrés ou non;
- une partie privée 'inscrits' accessible aux participants enregistrés et aux membres du Club;
- une partie privée 'membres' accessible aux membres du Club exclusivement.

Modérateurs :Christian Roulleau , denis , michbzh , Medram , speycaster

Contact : Webmestre

#1 03-01-2018 10:43:21

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Pratiquant le speycast en mer, du bord pour des raisons de sécurité des promeneurs, et souvent adossé à des rochers, j’en suis arrivé à la conclusion que la meilleure mouche à prédateur est une mouche articulée, très réaliste dans son comportement quel que soit le type de stripping utilisé. Après plusieurs essais mon choix s’est porté sur la mouche à 5 degrés de liberté Charger (Fish skull).
Changer la couleur est un jeu d’enfant avec des feutres. Par exemple, la girelle, le poisson le plus fréquent dans la partie de la Côte d’Azur que je pratique, possède 3 robes bien différentes en fonction du sexe et de la saison. Dans l’impossibilité de réaliser ce type d’imitation avec des chenilles de couleurs différentes il est plus simple de colorer une forme blanche.

905_articulated_fish_and_spline.jpg

Pour ce montage on tourne une chenille nylon blanche mêlée de flashabou, qui en principe sont hydrophobes. En fait, la mouche sèche pèse 1,2 g, trempée dans l’eau elle passe à 7g ; d’après des spécialistes consultés, ce n’est pas un problème de matériau mais de tension de surface, qui ne peut être réduite que par une violente secousse qui décroche les gouttes d’eau. Ce délestage doit se produire au tout début du mouvement. Le lancer simple spey, très fluide ne permet pas cet allègement et se termine en lancer en cloche à faible distance et très bruyant.
Lors d’une démonstration de pêche du brochet à la mouche,  j’ai interrogé les spécialistes qui utilisent des mouches beaucoup plus grosses, au cas où ils auraient résolu le problème, par exemple en lançant en roulé sous les branches. Or ils n’utilisent pas de roulé mais pratiquent un faux lancer horizontal, sous les branches, parallèle à la rive, puis un shoot avant. Ils ont pris la mouche articulée et montré que ce n’était pas un problème lors d’un lancer à une main. Mais cela est une autre technique que le spey.
Si changeant le matériau on ne peut pas espérer obtenir de meilleurs résultats, une solution alternative serait de trouver une soie et un lancer spey qui permettent la projection sans recul de mouches à la fois grosses et lourdes.
Si l’on en croit la littérature sur le sujet le lancer « scandi » a été inventé par les nordiques qui pratiquent des rivières profondes du bord, encadrées par des forêts. Leur lancer « underhand »  ne demande qu’une longueur de canne de dégagement arrière mais pour surtout propulser de petites mouches ; ce sont les pointes plongeantes  nouvelle génération qui vont se charger de faire descendre la mouche et non son poids.
Ensuite fut inventé le lancer « skagit » par les américains qui eux aussi n’on pas de recul, mais cette fois veulent propulser de grosses mouches pour les stealhead, pas nécessairement lourdes, mais très fournies avec forte résistance au vent. Les profils de soie skagit ont un belly très court (7m) très épais (2 mm et plus) ; il faut y ajouter une pointe plongeante pour assurer un ancrage à la D loop. Les lancers les plus adaptés à ce profil de soie sont le snap T et le perry poke quand il n’y a pas vraiment de recul.
Au dernier salon j’ai donc acheté pour ma switch 11,6’ #7/8, une shooting Spey / switch Airflow /skagit 480 gr, belly de 19,5’ ; même en essayant différentes longueurs de polyleaders, cela ne décolle pas mieux.
Je fais donc appel à votre expérience pour savoir comment il est possible de lancer en spey et sans recul, une mouche à la fois lourde et résistante au vent. Un lancer snap T avec fauchage très sec ? L’utilisation d’une canne plus longue ? D’une plus grosse soie ? Ou toutes autres suggestions seront les bienvenues.
Merci d’éclairer ma lanterne
Jean-Claude

Hors ligne

#2 03-01-2018 21:00:11

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

(...) Si changeant le matériau on ne peut pas espérer obtenir de meilleurs résultats, une solution alternative serait de trouver une soie et un lancer spey qui permettent la projection sans recul de mouches à la fois grosses et lourdes.



Toi ? tu veux le beurre et l'argent du beurre !... big_smile

A mon humble avis, et sans être péremptoire, la réflexion doit porter sur la masse qu'il faut mettre en mouvement. Pratiquant le brochet à une main dans les polders de Hollande, souvent à faible distance, je suis confronté en partie à ton problème...

Si tu noies un "demi-poulet" (parfois 25 cm), le sortir ensuite de l'eau d'un seul coup de cuillère à pot devient illusoire et le faire voler impossible. On soulève la canne, on arrache progressivement et au mieux, on catapulte vers l'arrière. En fin de course, on allonge et on arrondi pour que le boulet ne sois pas stoppé net dans sa course en arrachant l'anneau de tête...

Et on en vient à ton problème en défonçant une porte ouverte : pour faire voler, le terme est précis, une mouche, en l'occurence lourde, il faut un transporteur qui fasse le poids et d'une longueur suffisante pour qu'il puisse prendre en charge, encore une fois le terme est précis, la masse qu'on lui impose. En avant, comme en arrière !!!

Et puisque qu'on est dans la précision des mots, c'est la seule possibilité pour "piloter" la soie et, in fine, déposer "délicatement" la bête... En dehors de ce cas de figure, on ne fait que catapulter une masse en pratiquant un lancer de bourrin.

Heureusement, quand on pêche le broc, on strip jusque dans les bottes (c'est une pêche en ramené) mais le problème se pose toujours pour l'arrière, même si pour l'avant, avec la pratique, on parvient à splatcher (pour ne pas oser dire shooter) un peu moins lourdingue en essayant comme à la pétanque de retenir son coup.

D'une façon générale, il faut, et c'est le plus compliqué, faire des mouches (sans qu'elles soient spécialement dédiées au brochet) les plus grandes possibles. Qui "poussent" l'eau avec une nage généreuse, mais qui se déchargent instantanément en devenant les plus fines et les plus légères possibles une fois arrachées de l'eau.

Ou... se tourner vers les montages traditionnels "Matuka", dont le célèbre Piker Points (au passage, bien postérieur), qui sont grands mais peu volumineux. Ces stramers poussent peu d'eau, n'ont pas la nage des plus attrayante mais, en contrepartie, emmagasinent peu d'eau et restent très légers à lancer...

En conclusion, et pour en terminer avec le spey (que je n'ai encore jamais pratiqué) je doute que le D-loop, même le plus balèze, puisse suffire à faire décoller un plumeau de basse-cour... Pour les autres, streamer an co., je me retire, et laisse les éminents membres de ce forum faire valoir leur expertise.

Même si l'intérêt est collectif, je suis très intéressé par ta démarche et, bien sûr, à toutes les objections éventuelles concernant mon propos. J'espère que cette modeste contribution te sera utile et qu'elle ne te découragera pas dans ta quête de " l'argent du beurre"... cool


Cordialement, smile

Bébert

Dernière modification par Grinvet (03-01-2018 21:47:04)

Hors ligne

#3 03-01-2018 22:39:40

daniel
Adhérent
Inscription : 24-10-2006
Messages : 1 179

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Salut Jean-Claude,

Une partie de la solution passe effectivement probablement par le skagit, perso ma seule expérience en spey aura été avec une 14 pieds et un skagit mais j'avoue avoir surtout utilisé le snap pour décoller le tout et avoir enchainé avec du overhead. Plus la canne est longue et puissante plus ça sera facile d'envoyer du steak.

L'autre partie passe par la mouche, comme Bébert (on va voir des trucs à ce dire tous les deux wink  ) je pêche le broc en Hollande (et ailleurs), et je dois dire que ton modèle de mouche n'est certainement pas le plus facile à lancer. Si tu regardes du côté de la suède tu trouvera des modèles hyper légers qui une fois décollé avec le snap, ne devrait pas trop s'immerger à nouveau et sortir pas trop mal de l'eau.

J'ai vu des modèles assez courts avec pratiquement que du tinsel qui devrait te faciliter la vie.


A+

Daniel

Hors ligne

#4 03-01-2018 23:36:36

Tuchtoï
Adhérent
Lieu : Seine et Marne (77)
Inscription : 06-12-2017
Messages : 7

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonsoir,

Les streamers articulés de Niklaus Bauer, bien que volumineux, ne sont pas des "enclumes" et les matériaux utilisés permettent une évacuation de l'eau assez efficace, peut être une piste à adapter en mer :

A+

Hors ligne

#5 04-01-2018 00:30:21

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Loin de moi la moindre velléité de contradiction. smile

Mais, ce "poulet" vendu made in "Vision" pour qui travaille N.Bauer, est bien une enclume.

Bien monté, très beau avec des saddles grizzly, une tête très large qui "pousse" bien, mais... une véritable éponge ! En plus, la nage très linéaire de ce stream est très Bof-bof et après un lancer il avait déjà perdu un œil !... big_smile
...Et illusoire de le lancer correctement en-dessous de #10.

Pour rajouter une couche supplémentaire, il coûte le prix d'un rein...  wink

Cordialement.

Bébert

Hors ligne

#6 04-01-2018 00:43:46

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

daniel a écrit :

(...) comme Bébert (on va voir des trucs à ce dire tous les deux wink  )

Aïeooouuuu !!!

Je sens déjà la chaleur du grill...   big_smile devil big_smile

Hors ligne

#7 04-01-2018 20:17:03

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonjour à tous et merci pour vos suggestions que je vais analyser dans le détail.
Pour info, j’en suis arrivé au choix de cette mouche après quantité d’essais pour donner une animation aux streamers (magic head de Marc Petitjean, mouches articulées de Terry Gallup , rondelle de celluloïd avant ou arrière, tête creusée, petite bavette etc..)
Vous trouverez des exemples de son animation sur  Youtube à
Au final, ce n’est pas une si grosse mouche que cela, elle ne fait que 11 cm quand des mouches offshore ou brochet en font entre 20 et 40 cm.

Avant de penser à changer de mouche j’aimerai d’abord explorer à fond la question du lancer
John & Amy Hazel spécialistes de la steelhead sur la Deschutes en Oregon ont consacré un DVD à la taille des shooting et curieusement le tableau spécifique au skagit considère les cannes à 2 mains de 10,5’ à 14’ pas plus. Donc ce serait plutôt un système destiné aux petites cannes et aux switch.
A côté de cela nos ancêtres pêcheurs de saumon à la mouche, en concurrence avec les pêcheurs à devons, arrivaient bien à lancer des tubes laitons et de très grosses mouches (on m’a montré au gave d’Oloron un hameçon de 12/0, mais je n’ai pas vu la mouche associée). Quelles étaient leurs configurations ? On comprend qu’avec une canne de 18’ et un Grand Spey avec belly de 30m on doit lancer du lourd ; mais était ce toujours le cas ?
Dans les ventes de matériel du forum il y en a qui se séparent de pointes plongeantes en S8, cela aussi ne doit pas être facile à lancer mais ils y arrivent !
Affaire à suivre..
Jean-Claude

Hors ligne

#8 04-01-2018 22:44:56

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 865

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bon, comme tout le monde a du y penser mais que personne n'a osé l'écrire... Pour quelque chose d'aussi lourd: un lancer, un tambour fixe et zou!! (pas taper).


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#9 04-01-2018 22:49:45

comper
Inscrit
Inscription : 07-02-2017
Messages : 24

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

idem pour les tubes en laiton.

Hors ligne

#10 07-01-2018 00:07:13

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 384

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonjour
et les tetes fish skull ca marche bien aussi en verticale  cool
JLP


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#11 08-01-2018 09:37:37

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bon, alors, si j’ai compris, on jette l’éponge (autre organisme marin dont je n’ai pas d’imitation !)
Je vais donc remettre mon streamer dans son sushi roll avec ses copains. 
Il est vrai que sur les cannes à leurre est inscrite la charge qu’elle peuvent lancer, pas sur les cannes à mouche, qui n’étaient pas prévue pour cela à l’origine.
Comme un Polonais est plus têtu qu’un breton, je ne vais pas pour autant lâcher l’affaire jusqu’à trouver la taille maximale et le CX des mouches propulsables à l’aide d’une soie skagit, dussè-je sacrifier quelques soies de 15 pour les thonidés afin de fabriquer une shooting adaptée.
S’il y a des amateurs, on fera des essais lors du prochain stage CDS de Nevers.
A+
Jean-Claude

Hors ligne

#12 08-01-2018 11:42:34

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 865

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bon, je replace la problématique dans ce qu'elle est à la base: pêcher; et non pas un défi sportif qui va finir en scion cassé.

Je ne crois pas à la mouche miracle donc si tout simplement, tu revoyais ton montage... Ton poissonnet me fait beaucoup penser aux montages en EP fiber qui ne présentent pas ce défaut.
Ou encore, un deceiver de bonne taille fera le boulot tout aussi efficacement sans se gorger de flotte (et c'est autrement plus simple à monter). Tu peux même lui adjoindre une tête en craft-fur pour donner du volume...

Si on en revient au défi sportif, les gros streamers utilisés avec les cannes à une main sont effectivement ramenés jusqu'aux pieds du pêcheur et les quelques faux lancers effectués pour replacer la mouche permettent de l'essorer pour assurer ensuite une propulsion normale. J'observe que pour relancer une soie spey plongeante il faut effectuer un roulé devant soit pour la repositionner au plus près de la surface. Pourquoi ne pas bosser ce type de pratique? Par exemple, est-ce qu'un snake roll bien senti ne permettrait pas de sécher la mouche, même partiellement, et de l’expédier ensuite au diable vauvert?

Dernière modification par raphaël (08-01-2018 13:25:02)


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#13 08-01-2018 13:10:41

CLOD37
Adhérent
Inscription : 25-01-2010
Messages : 99

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonjour Jean Claude
Je fait partie de ces gars qui ont commencé par des DT pour le Spey et qui ont pratiqué la Wetcel2 avec des tubes en cuivre. Quand il faut, il faut. Ce n'était pas toujours avec plaisir mais ça permettait de pêcher et parfois de prendre un poisson. La technique qu'on utilisait alors, avec des cannes de 15/16', pour décoller un max de soie était, lors du commencement du spey, de diriger la soie légèrement vers la rive puis de reprendre le geste classique du lancer de façon à augmenter la longueur d'appui de la soie déjà sortie de l'eau pour entraîner le reste de la soie immergée.
Maintenant, avec des shoots coulants et des cannes plus courtes, il m'arrive de de faire de même, et je pense qu'avec une skagit et un poly plongeant, canne assez courte, on doit pouvoir le faire, la skagit servant d'ancrage, elle est faite pour ça. Un petit roulé en complément, si ça ne suffit pas, peu bien sûr être utile.
Je pense être à Nevers, on aura l'occasion de faire un essai avec ton matériel.
Claude

Hors ligne

#14 08-01-2018 14:07:33

jlpmzy
Adhérent
Lieu : Marzy ( Nièvre)
Inscription : 17-05-2009
Messages : 384

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonjour
et je vous "amen" mes tetes fishskull montées en lapin ...( de vrais vairons ou autres chabots !)
ensuite il est intéressant de comprendre la limite du "poids de la mouche " et l 'adaptation avec les soies.
En ce qui me concerne pour pêcher profond je préfère soie et poly adapté pour pêcher profond plutôt que "mouche  trop " lestée.
et pour pecher au plus prés de ses pieds .... une seule solution si on veut relancer ( soie plongeante et tres courte )  ou ... canne a lancer
JLP


Si tu as une pomme, que j'ai une pomme, et que l'on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées. G B Shaw (1856-1950)

Hors ligne

#15 08-01-2018 16:54:07

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Carpefontainebleau77 a écrit :

Bon, alors, si j’ai compris, on jette l’éponge (autre organisme marin dont je n’ai pas d’imitation !)
Je vais donc remettre mon streamer dans son sushi roll avec ses copains. 
Il est vrai que sur les cannes à leurre est inscrite la charge qu’elle peuvent lancer, pas sur les cannes à mouche, qui n’étaient pas prévue pour cela à l’origine.
Comme un Polonais est plus têtu qu’un breton, je ne vais pas pour autant lâcher l’affaire jusqu’à trouver la taille maximale et le CX des mouches propulsables à l’aide d’une soie skagit, dussè-je sacrifier quelques soies de 15 pour les thonidés afin de fabriquer une shooting adaptée.
S’il y a des amateurs, on fera des essais lors du prochain stage CDS de Nevers.
A+
Jean-Claude


Nan, nan ! 'Faut pas !... Où il y a un problème, il y a une solution, ou pour le moins, un contournement.

Je connais très bien l'esprit "bidouilleur" des carpistes, on peut leur faire confiance... cool


raphaël a écrit :

(...) Bon, je replace la problématique dans ce qu'elle est à la base: pêcher; et non pas un défi sportif qui va finir en scion cassé.

Je ne crois pas à la mouche miracle donc si tout simplement, tu revoyais ton montage... Ton poissonnet me fait beaucoup penser aux montages en EP fiber qui ne présentent pas ce défaut.


...Exact, mais c'est aux portes de l'enfer qu'on se chauffe le plus... devil 


Les fibres E.P (Enrico Puglisi) sont devenues maintenant le terme générique pour définir les fibres synthétiques Hydrophobes qui sont déclinées sous d'autres marques, et moins chères.
Profitons-en largement, tout en étant conscient qu'elles ne constituent pas la panacée et que leur utilisation dans un montage gagne à rester parcimonieuse...

La mouche de C.F est apparemment montée comme une chenille retaillée et sa mobilité repose sur l'articulation. Le grand avantage des fibres longues, elles, est d'offrir cette ondulation superbe et caractéristique et de reprendre ensuite, lors de la tirée, la forme fuselée d'un poisson (Je ne m'en lasse pas) ! Et d'autre part, de se "décharger" plus rapidement (pour les fibres synthétiques) qu'une "chenille" qui par l'orientation de ses fibres courtes à tendance a retenir l'eau...

Comme pour le montage de mouche en général (et en particulier pour la truite), on a tendance à trop fournir. Il faut se faire violence et garder de la "transparence"...

A l'image des soupes Thaï : des ingrédients en quantités homéopathiques pour un résultat final qui "déménage de chez ta mère"... big_smile

Carpinou de Fontainou, si tu m'autorises cette familiarité, on compte tous sur toi ! wink



Bien à vous tous,

Bébert

Hors ligne

#16 16-01-2018 15:56:36

raphaël
Adhérent
Lieu : Berry-Nivernais
Inscription : 12-11-2007
Messages : 865

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Re-

Tiens, jette un oeil à cette page:
http://globalflyfisher.com/tie-better/s … -long-wing

... il y a des tas de solutions à ton problème pour lancer facilement un truc (très) efficace.


Qu'est ce que la civilisation? Une fin en soi, ou un stade avancé de la barbarie? H. Melville

Hors ligne

#17 16-01-2018 19:45:17

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Carpefontainebleau77 a écrit :

(...) Si changeant le matériau on ne peut pas espérer obtenir de meilleurs résultats, une solution alternative serait de trouver une soie et un lancer spey qui permettent la projection sans recul de mouches à la fois grosses et lourdes.

(...) Je fais donc appel à votre expérience pour savoir comment il est possible de lancer en spey et sans recul, une mouche à la fois lourde et résistante au vent. Un lancer snap T avec fauchage très sec ? L’utilisation d’une canne plus longue ? D’une plus grosse soie ? Ou toutes autres suggestions seront les bienvenues.

Merci d’éclairer ma lanterne
Jean-Claude



Merci Raph pour ce lien et sa page vraiment bien foutue. smile

La problématique persiste parce CF veut lancer en spay avec, comme on peut le supposer, une canne à deux mains...
La majorité des mouches à carnassiers sont destinées aux poissons de mer et propulsées en lancer traditionnel overhead avec des cannes à une main. Ca change sérieusement la donne.

Personnellement et occasionnellement (pour persister), j'utilise ce type de mouches à hameçon court pour l'avantage qu'elles apportent ; bien qu'en 15 cm elles restent relativement lourdes (on en revient à la quadrature du cercle). Mais sans grand succès à cause des décrochages à la touche.
Probablement par manque de savoir-faire, mais aussi parce qu'il est notoire que le brochet mord latéralement, et plus vers le milieu que vers la tête...
Problème que C.F ne devrait pas rencontrer dans la pêche du Bar tout en restant confronté au problème de la "masse" qu'il veut propulser avec une technique qui est peu adaptée (un euphémisme pour éviter les certitudes)...


Cordialement, wink

Bébert.



P.s Je ne connais pas encore toutes les procédures du forum. Si j'en avais le courage, je me sortirais les doigts du... nez, pour insérer une photo du "deicever" que j'utilise.  ops

Hors ligne

#18 16-01-2018 23:07:40

daniel
Adhérent
Inscription : 24-10-2006
Messages : 1 179

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

"P.s Je ne connais pas encore toutes les procédures du forum. Si j'en avais le courage, je me sortirais les doigts du... nez, pour insérer une photo du "deicever" que j'utilise."

Salut Bébert

Tu vas sur "Upload image" dans la barre tout en haut et tu suis le mode d'emploi...

Au hasard, ça serait pas le modèle de Rudy V.D. ? cool


A+

Daniel

Hors ligne

#19 16-01-2018 23:51:21

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Bonjour,
Merci pour les infos
Cependant le positionnement de l’hameçon reste un autre problème ; dans une compilation de 300 pages sur le montage des mouches j’ai une page consacrée au sujet (en espérant que cela reste lisible).
905_yeux_des_mouches.jpg

Dans une approche scientifique et par respect pour les Descartes, Pasteur et Claude Bernard, pures produits de l’esprit français je propose l’expérimentation suivante :
Objectif de la phase 1 : évaluation de la capacité de lancer avec une soie skagit
-    Monter un dispositif expérimental pour évaluer le chargement en eau d’un streamer
-    A partir de là, fabrication d’une série de mouches en chenille de poids différent (de 1 à 20 g) aboutables, sur support flexible et sans hameçon
-    Montage d’une série de soies skagit à partir du tableau de Hazel et pour longueur de canne de 12 à 15’
-    Pose d’un repère sur la soie à 25m
-    Essais sur le terrain avec différents lanceurs (Nevers)
Objectif de la phase 2 : analyse de la meilleure fibre pour monter une mouche articulée ;
Une fois que le poids optimum est estimé, analyse des fibres modernes qui se chargent le moins à partir du dispositif expérimental (il existe aujourd’hui, sur le marché une cinquantaine de fibres).
Cordialement
Jean-Claude

Hors ligne

#20 17-01-2018 00:53:09

Grinvet
Adhérent
Inscription : 19-12-2017
Messages : 277

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

daniel a écrit :

Au hasard, ça serait pas le modèle de Rudy V.D. ? cool


...On plonge en plein ésotérisme ?!?  lol


Carpefontainbleau77 a écrit :

Objectif de la phase 1 : évaluation de la capacité de lancer avec une soie skagit
-    Monter un dispositif expérimental pour évaluer le chargement en eau d’un streamer
-    A partir de là, fabrication d’une série de mouches en chenille de poids différent (de 1 à 20 g) aboutables, sur support flexible et sans hameçon
-    Montage d’une série de soies skagit à partir du tableau de Hazel et pour longueur de canne de 12 à 15’
-    Pose d’un repère sur la soie à 25m
-    Essais sur le terrain avec différents lanceurs (Nevers)

Objectif de la phase 2 : analyse de la meilleure fibre pour monter une mouche articulée ;

Une fois que le poids optimum est estimé, analyse des fibres modernes qui se chargent le moins à partir du dispositif expérimental (il existe aujourd’hui, sur le marché une cinquantaine de fibres).


O.K, Mon Général ! Je transmets immédiatement au chef des armées pour valider le protocole des opérations.

...J'espère avoir appris à lancer d'ici là !!!  big_smile  big_smile  big_smile

Hors ligne

#21 04-04-2018 17:51:59

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Un petit point sur la phase 1 suite au stage de Nevers
Avec mon fournisseur préféré nous avons cherché la plus grosse soie skagit disponible et trouvé la Rio skagit versi tip pour soie de 9 (600 gr / 38,9 g); Pour faire le plus simple, et ne pas avoir à gérer l’arraché de la pointe, on a travaillé avec un ensemble flottant. Avec une soie skagit, il faut un polyleader d’au moins 10’ (3m) sinon il n’y a pas d’ancrage.
Avec un bout de laine on lance facile à 30m en simple spey et en snap T.
Le collègue qui m’aide à monter les mouches ayant eu de gros problèmes familiaux, j’ai du réduire le nombre de mouches à tester et faire les essais à une mouche au milieu de la portée, c'est-à-dire 4g et me battre avec mon étau Eumer absolument pas compatible avec des tubes de type coton tige pour enrouler le lestage.
Il apparait que le lancer est plus propre en simple spey (la mouche de 4 g se pose bien dans le prolongement de la soie) par contre en snap T, le posé se fait en cloche ou parfois derrière la soie. 
Le problème principal dans ce lancer avec mouche lourde est l’absence de raideur du polyleader flottant, une sorte de plastique mou, qui ne transmet pas l’énergie ; si l’on réduit le polyleader de moitié, l’ancrage ne se fait plus ou se fait sur la mouche.
En conclusion pour la suite, je vais essayer de remplacer le polyleader par un bas de ligne long en gros fluoro bien rigide.
Il apparait aussi que les cannes modernes (dans ce cas Guideline 13,9 #9) sont beaucoup trop souples pour transporter une charge lourde, et que les cannes plus raides comme les ZPey seraient plus appropriées. J’ai donc effectué des tests avec une Zpey de même longueur c’est un peu mieux mais pas si déterminant.
Autre constat, monter une mouche sur un tube de coton tige, solution la plus économique, n’est pas très fiable, ce type de plastique mou à tendance à se détériorer très vite si l’on met dessus de nombreux tours de plomb ; par contre j’ai trouvé dans un magasin de décoration des tubes laiton de différent diamètre qui devraient mieux résister au lancer.     
Bref affaire à suivre …….

PS pour ceux qui pensent que ce sont des spéculations oiseuses, et que l’on pourrait s’en sortir avec une canne spinning ou une bombette, j’aimerai signaler un exemple de ce que nos prédécesseurs des années 80 utilisaient ; j’ai en effet hérité de boites à mouches dont deux pour le saumon marquées « grosses » et « petites » mouches ; dans la boite « petites mouches » trônaient ce type de mouche tube qui accusent sur la balance pour la plupart 2,5 g, et jusqu’à 6 g, sans hameçon !
On a sans doute perdu quelque chose en naissant si tard !
Jean-Claude

Hors ligne

#22 01-05-2018 22:28:22

daniel
Adhérent
Inscription : 24-10-2006
Messages : 1 179

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Salut Jean-Claude et à tous,

D'abord merci à Jean-Claude de m'avoir fait cadeau de la fameuse mouche articulée, elle est magnifique et nage superbement, je vais me fournir le matos pour en monter et voir si je peux améliorer le truc.

J'ai attendu ce jour d'ouverture pour la tester, ne voulant pas d'ennuis avec la maréchaussée  wink

Premier test sur ma bigdaddy pour voir si le ressenti est différent de mes streamers habituels pour le broc. Bilan avec une soie de 10 ça se lance sans problème même si au moins à l'arraché c'est un poil plus lourd (une 9 voir 8 devrait aussi le faire, la bête étant petite, aérodynamique et se séchant en partie au premier faux lancer).

Passage avec la canne à deux mains, d'abord 14 pieds skagit 40 gr avec fluoro gros diamètre en direct puis ma 12.9 soie 8 avec un skagit 33 gr. (faudra tester avec une pointe plongeante pour voir...).

Le résultat est sensiblement le même, à savoir : décevant, c'est à dire lancer péniblement à une 20ne de mètres et pas toujours très propre...

Le Overhead marche par contre très bien dans les 2 cas. Le problème n'est donc ni le poids de la bête ni donc de la soie qui emmène le truc.

Comme Jean-Claude l'a signalé les tests avec des tubes du même poids avaient été concluants. Le problème est l'hydrodynamisme du truc, sa difficulté à sortir de l'eau et l'eau qui reste dedans pendant son vol.

Le paradoxe de tout cela est que finalement, c'est en single spey que ça marche le mieux, en snap T ou en double spey, la mouche plonge et reste chargée en eau, elle a donc plus de mal à sortir de l'eau et à voler. En single ou snake, elle perd en peu d'eau en l'air et n'a pas le temps de plonger avant de repartir.

Pour finir, j'ai juste fait 3 ou 4 lancers avec un de mes tubes type Bauer avec wiggle tail, ça n'est guère mieux que le modèle articulé. Sans la wiggle tail, c'est plus facile mais pas encore convaincant (mon modèle était néanmoins beaucoup plus long 20 cm + contre une douzaine pour l'articulée).

J'ai fait un rapide test avec un de mes modèles habituels sur texan et matériaux synthétiques (environ 15 cm je dirai), qui eux ont été plus convaincants, par contre je reconnais que sa nage n'est pas aussi réaliste tongue

Comme déjà évoqué, je pense qu'il faut essayer de changer le matériaux ou de passer aux modèles type intruder ou leech.

Tu l'as montée avec quoi, Jean-Claude?  ça ressemble au "plushile" (orthographe non garantie) de Roman Moser que j'avais testé il y a fort longtemps et qui avait les mêmes inconvénients (et avantages).

Au fait, j'ai eu une tape dessus, perche ou brochet difficile à dire....


A+

Daniel

Hors ligne

#23 02-05-2018 08:46:26

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Merci Daniel pour tes essais,
Le corps se monte avec du minnow body wrap (avec reflets perle ou UV) ou du Palmer Stream JMC.
Cordialement
Jean-Claude

Hors ligne

#24 02-05-2018 08:56:38

Carpefontainebleau77
Adhérent
Inscription : 06-12-2012
Messages : 84

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

En complément on m'a prêté un bricolage pour fabriquer de la chenille avec n'importe quelle fibre;
En principe c'est fait pour emprisonner du dubbing de lièvre entre deux fils de cuivre; le réglet central peut se retirer pour donner plus d'espace.
905_table_chenille.jpg
Maintenant le problème c'est de maintenir la chenille sur un fil souple sans qu'elle ne se dé-torsade.
Bref c'est pas gagné.
Cordialement
Jean-Claude

Hors ligne

#25 02-05-2018 21:43:39

daniel
Adhérent
Inscription : 24-10-2006
Messages : 1 179

Re : Problème pour lancer un poisson articulé lourd en speycast

Salut Jean-Claude,

Je connais cet outil, très pratique pour les dubbing brush, il existe de très fin fils métalliques dont le poids est négligeable et qui devraient permettre de faire une chenille avec des tinsels plastifiés dont le poids est quasi nul et qui n'absorbe pas l'eau non plus.


A+

Daniel

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10